Les opérations chirurgicales anti-ronflement

Sommaire

 

De nombreux traitements anti-ronflement sont disponibles :

Tout comme l'appareil de ventilation (CPAP), la chirurgie est réservée aux ronflements sévères ou aux apnées du sommeil.

Plusieurs types d'opération anti-ronflement

Lorsque le ronflement est trop important ou que les apnées du sommeil menacent votre santé, il est possible d'envisager un traitement chirurgical.

L'opération la plus courante consiste à enlever la luette et une partie du voile du palais, dont les vibrations sont responsables du ronflement.

Trois types d'opérations sont proposés :

  • La chirurgie classique, nécessitant deux jours d'hospitalisation.
  • La chirurgie laser, qui se fait sans hospitalisation ni anesthésie, en plusieurs séances.
  • La radiofréquence, qui n'est pas une vraie chirurgie mais permet de rétracter les tissus et de diminuer les vibrations du voile du palais grâce à des électrodes.

Ces opérations sont réservées aux personnes motivées, dont les ronflements sont importants ou gênants pour l'entourage.

Important : si l'efficacité de ces techniques est satisfaisante, celle-ci ne persiste pas à très long terme car les ronflements ont tendance à réapparaître avec l'âge ou la prise de poids.

Enfin, en cas d'amygdales trop volumineuses, ce qui est courant chez les enfants ronfleurs, une opération appelée amygdalectomie est réalisée pour retirer les amygdales.

Le choix de l'opération

Le choix entre les différentes opérations se fait en discutant avec votre médecin et le chirurgien, et dépend :

  • de la sévérité du ronflement et des apnées du sommeil s'il y en a ;
  • de la cause du ronflement (obstruction nasale, voile du palais trop épais...) ;
  • des caractéristiques du patient (âge, poids...).

Ces pros peuvent vous aider